Les poupées "O. dans la lune" ne sont plus fabriquées. Les dernières en stock sont vendues à la demande. Je peux toujours vous en faire une particulière si vous le voulez, il suffit de me contacter par email.

Ce blog relate mon parcours professionnel et personnel vers un développement spirituel particulier. Restez connectés !

Allez, des nouvelles et des nouvelles !

L'envie m'en prend aujourd'hui, je viens vous donner quelques nouvelles de moi, de mes projets, de mon chemin de vie ;^)

Les poupées O. dans la lune, c'est fini. Les liens ne seront bientôt plus accessibles. Mon inscription à la chambre des métiers a été annulée, mon entreprise est fermée. Ce n'est pas triste, hein ! Tout va bien pour moi. Si vraiment vous voulez une poupée, contactez-moi directement par email, et on en parle.

Depuis quelques mois, je m'intéresse de plus en plus près au chamanisme et à ses applications dans la vie quotidienne. J'ai fait un stage cet été avec Nature Conscience et Chamanisme et ça a été vraiment très fort (malgré les 5 jours de pluie en continu, hem). J'ai appris à voyager au tambour, j'ai rencontré mon animal totem, j'ai appris à me laisser guider par lui, je suis allée à la forge alchimique où on transmute tout ce qui nous pèse, j'ai trouvé mon lieu de ressourcement, je suis allée vers les mondes d'en haut, j'ai vécu ma première hutte de sudation, fait une mini quête de vision, passé une soirée à jouer du tambour…

Je sentais monter en moi depuis plusieurs semaines la nécessité de vivre des rituels et d'en faire vivre aux personnes de mon entourage. J'ai proposé à mes amis de me rejoindre autour d'une cérémonie du feu sacré, et c'était bon de voir venir ces personnes pas très habituées à toutes ces choses, et de partager ce temps si important pour moi avec elles. Je pensais que c'était vraiment là qu'il fallait que j'oriente ma vie, mais je sentais aussi que financièrement parlant, ça ne me rapporterait jamais beaucoup d'argent.

Les choses se sont mises en place tranquillement pendant mon stage, et j'ai choisi de reprendre cette année mon métier d'origine qu'est l'orthophonie.

J'avais laissé ce métier par nécessité d'abord, parce que je tenais à rester aux côtés de mes enfants dans leurs jeunes années, et à vivre pleinement un choix éducatif particulier via leur non-scolarisation. Ceci impliquant une présence quotidienne à leurs côtés, il était difficile d'envisager de reprendre le travail.
Mais j'ai réalisé également que j'avais beaucoup de mal à reprendre mon travail pour une question de forme. L'orthophonie classique s'apparente tout de même beaucoup à du soutien scolaire, quoi qu'en disent les orthos concernées. Elle se passe très souvent à un bureau avec des fiches ou sur un ordinateur. On utilise des jeux "thérapeutiques" désignés pour travailler tel ou tel aspect des symptômes liés à la pathologie… J'avais fait un chemin vers plus de globalité en me formant à la remédiation logico-mathématique, qui centre la rééducation sur les structures logiques et la pensée mathématique en particulier (pensée logique en fait, qui est impliquée dans tous les aspects cognitifs de l'enfant). Mais le cadre était encore malgré tout assez rigide (on "travaille" telle structure avec tel type d'exercices bien paramétrés), et cette rigidité me pesait.

Les quelques années passées en instruction libre, ajoutées aux découvertes faites cet été sur l'apport que le chamanisme peut ajouter à toute thérapie, m'ont permis de comprendre que je tenais enfin une méthode de rééducation différente, basée sur la confiance et la liberté de choix de l'enfant et plus largement du patient. Bref, il me semble que reprendre mon métier me parle aujourd'hui à nouveau.

Ce qui n'implique d'ailleurs pas de laisser de côté les rituels et cérémonies que j'avais inaugurés au mois de juin. L'un et l'autre ne sont pas incompatibles, bien au contraire. Et la libre participation aux frais lors des cérémonies me permettra un jour j'espère d'acheter le tipi dont je rêve pour le lieu ouvert que je porte au cœur et qui verra évidemment le jour un de ces quatre !

Bon, vous voyez, tout va bien pour moi ! C'est un peu déjanté, un peu mystique, mais tellement satisfaisant, tout ça…

À l'occasion je vous raconterai les choses ici telles qu'elles se présentent. Je vais changer un peu la présentation du blog pour le rendre plus adapté aux nouvelles expériences que je vais partager ici ;^)

Mais que devient-elle ?

Oui, ce blog est décédé.
Ça ne fera que le second dans ma vie qui aura dépéri sous ma pauvre direction…
O. dans la lune va bientôt fermer boutique. Je vais me concentrer sur d'autres projets, ouvrir d'autres portes pour ma vie.

Je continuerai à faire des poupées à la demande, mais je vais vendre mon stock, et je ne le renouvellerai pas.

Pour ceux et celles qui habiteraient mon coin, je vais essayer de proposer des cours et ateliers de coutures. Vous trouverez des infos dans les boutiques de ma ville principalement.

Contactez-moi par email !

Des nouvelles !

Bonjour tout le monde !

Je sais que je délaisse un peu le blog. La bonne nouvelle, c'est que je ne délaisse pas la couture, loin de là. La page facebook est mise à jour assez régulièrement d'ailleurs, mais on ne peut pas tout faire, et coudre, prendre des photos, gérer le quotidien, ne laissent pas beaucoup de temps pour la communication sur internet.

Bon, je suis en vie, c'est déjà une bonne nouvelle !


J'ai cousu de nouvelles petites pochettes à trésors pour les enfants malins, qui vont être rangées tout de suite, tout de suite dans la section accessoires du blog (colonne de droite !).



J'ai enfin franchi le pas des vêtements pour enfants !!!
Enfin c'est très modeste pour le moment, j'ai un seul modèle de petite robe à proposer, mais c'est choupi, non ?


En stock à ce jour, du 18 mois aux 3 ans. Je prévois d'en fait jusqu'à la taille 6 ans. Je n'ai pas encore prévu de patron en taille 6 ou 12 mois…

J'ai aussi en projet assez rapidement de proposer des pantalons pour les p'tits gars. Version pantalon bouffant en particulier. Je vous tiens au courant !



Et sinon pour moi, quoi quoi ?
Je me suis offert une Corolle Chérie. Elle s'appelle Abigaëlle, et quand je procrastine, c'est pour elle que je couds au lieu d'avancer dans mon boulot (pas bien !)(mais tellement jouissif…).



Je m'amuse, quoi !


Et de façon anecdotique, j'ai remplacé ma bouillotte sèche qui avait mal supporté les chauffages successifs au four. Récup des noyaux, nouvelle enveloppe, youpi ! En plus elle est belle comme tout !




Et dans la série des nouvelles petites fringues pour les Waldorf :


Plein d'étoiles !


Encore des étoiles !



Version plus romantique.

À retrouver dans la section des vêtements pour poupées !


Pour finir (l'avantage d'avoir oublié de passer c'est qu'il y a plein de trucs à vous montrer du coup !)(trop…), de nouveaux petits sacs à poupées, les précédents ayant fait le bonheur d'une maman pour ses trois petites filles, à Noël.





Vous ne pourrez pas dire que je ne fais rien.
Vous pouvez râler parce que je ne passe pas assez ici.
C'est vrai.

Mais du coup à chaque fois c'est une surprise !!


Plein de belles choses en ce début de WE. Ici il fait un temps superbe. Il faut que je me dépêche de finir pour pouvoir aller me balader tant qu'il y a du soleil !

Mise à jour !

Bonjour !

Voilà bien longtemps que ce blog n'avait pas reçu un petit coup de peinture. Les toiles d'araignées dans les coins témoignaient de l'inoccupation des lieux, et la poussière s'était accumulée sous les meubles.

On fait un peu de propre ! Parce que tout de même, les gentilles personnes qui sont venues me rendre visite hier et aujourd'hui au salon des créateurs d'art de Vif, et à qui j'ai remis ma très jolie carte de visite (elle a du succès, elle ressemble à un marque-page ^^), ont besoin d'avoir une vitrine en bon état pour venir choisir les cadeaux de Noël de leurs enfants ou petits-enfants.

Et bon, tous les autres aussi, enfin !


Donc la catégorie des poupées à adopter est à jour ! Vous y ferez la connaissance des trois petits nouveaux (qui datent tout de même de cet été, mais je vous l'ai dit : le blog prenait la poussière…) :

Lili

Léon

Déana


Je m'attaque à la mise à jour des catégories de vêtements et accessoires.
Entre autres, une nouvelle robe à bretelles se trouve dans le stock :
Portée par Lili pour l'occasion (c'était un jour où il y avait du soleil, tiens… Toutes les autres photos sont de ce soir, à la moche lumière de mon abat-jour de salon, c'est tristoune, je vous l'accorde…).


Pour info, je serai les 14 et 15 décembre sur le marché de Noël de Pontcharra, au gymnase (juste à côté de la gare et du collège).

Et à partir de la fin de semaine, jusqu'à fin février, à la boutique éphémère la luc'ARTne de Saint Pierre d'Allevard, avec l'association les fines pARTicules folles (sur facebook).


Au plaisir de vous retrouver ici ou là !

Lou !




Jusqu'où peut aller une fan de Lou ! pour démêler l'écheveau du dernier tome ?

J'ai dévoré les cinq premiers avec gourmandise. Je me suis prise au jeu de l'histoire de cette petite fille qui grandit au fil des tomes jusqu'à devenir jeune fille. On en est au 6, il y a 8 tomes.

J'avoue, le tome 6 ne se laisse pas aimer aussi facilement que ça. Il se bonifie au fil des lectures, et je commence juste à en comprendre quelques bribes, à force de recherches sur le net. Je reste plutôt déçue du graphisme du tome, même si là aussi l'impression très négative de ma première lecture s'estompe au fil des relectures. Je trouve que le propos de Julien Neel, son auteur, est tordu à l'extrême, et qu'il charrie d'éditer un tome aussi abscons en sachant pertinemment qu'il ne pourra pas nous apporter de réponse  avant la sortie du 7, qui est programmée pour… qui n'est pas programmée, donc !

Je suis dubitative, même si le jeu de piste m'émoustille aussi un peu, pour tout dire. Et donc, que fait la fan de Lou ! désœuvrée devant tant de questions sans réponses ? Elle fait un puzzle…

Après avoir photocopié en couleurs les 4 pages de garde de la BD, je découpe les pièces du puzzle pour pouvoir le reconstituer, et espérer y trouver quelques pistes de réflexion !


Après ça je me remets à la couture, j'ai des appliqués à faire en série ! ;^)

Fin de l'été, rentrée, nouveauté !

Hihi, ça rime, c'est sublime.

Bref. J'ai eu tout mon temps dans le train pour avoir tout un tas de nouvelles idées à tester.
La première est en cours de réalisation ce jour, et je vous montre le premier jet :

Cœurs prêts à appliquer - 8 cm x 7 cm - 6 € + fdp.

Il s'agit d'appliqués à coudre vous-mêmes sur vos sacs, t-shirts, pantalons, autres. Customisez ! Chacun est particulier, je déteste faire deux fois la même chose.

Les petits cœurs sont à 6 euros pièce. Je prévois de plus grands modèles, et plus complexes aussi ^^.

Question à dix balles : est-ce que l'étiquette vous dérange beaucoup ? J'imagine que oui en fait, maintenant que je l'ai mise, je trouve qu'elle est en trop… Mais donnez-moi votre avis !

À bientôt !

De retour !

Rentrée hier soir de vacances. C'était bieeeeeeeeen.
Le camping car est encore plein de bordel. Bon.
La deuxième lessive attend dans le lave-linge. Bon.
Les bagages des enfants qui enquillent avec un mois chez leur père ne sont pas commencés. Bon.



À part ça ?

J'ai pris des photos, et je crochète, je crochète. Pfff, c'est pas raisonnable tout ça. Mais je vous montre parce que vous l'avez amplement mérité, bande de patients !

On commence par les vacances ?

Et une, avec Joséphine, l'ânesse qui se trouvait tout près de notre lieu de camp, et sur laquelle elle a monté un certain nombre de fois !
  Et deux, avec son regard coquin first class qui me fait bien craquer, il faut le dire !
 
Et trois : un gros bobo au doigt, parce que c'est la signature de mon fiston au camp des Ami-e-s de S!lence, il se brûle un doigt.

Une forêt, deux arbres qui m'ont raconté une histoire. Une belle parenthèse dans notre temps collectif !

Franchement vous ne pouvez pas réaliser ça sur la photo, mais ce chêne était tout simplement immense ! Je pense que debout j'arrivais à peu près à la moitié de la hauteur entre le sol et le premier nœud à gauche…

Si, si, rappelez-vous, vous avez vu le bras de ma fille sur la première photo, et vous vous êtes demandé ce qu'elle avait là. Bah rien, du body painting, enfin normal quand on nous connaît un peu, mes gosses sont toujours coloriés. Je trouve que ma fille progresse carrément dans le rendu final (oui, elle s'est fait ça toute seule !).
 
Les chèvres, elles font peur. Enfin surtout celle-là parce qu'elle a carrément foncé sur Emma. Mais apparemment elle a mérité une photo quand-même =^^=.



Parlons créa maintenant :



Le porte-chéquier pour l'anniversaire de ma copine d'enfance. Franchement j'étais déçue, mais y'avait absolument aucun moyen satisfaisant pour pouvoir être là en chair et en os. 

Ouvert. Il y avait aussi un porte-CB, que j'ai évidemment zappé de prendre en photo...

Et hop ! Une puuheppa de plus à mon actif ! J'adore ce modèle et comme cadeau de naissance elle est extra ! Pour un p'tit gars du printemps. C'est du Ottobre évidemment : 1/2009 pour les curieux !

Yeah ! Deux nouveaux dans la boutique ! On dit bonjour, les enfants.

 Voilà Olliver. Peau chocolat, yeux marrons, et… cheveux bleus !

 Et voilà Pia, même pas débarbouillée. Peau café, yeux verts, cheveux, heu. Frisés bicolores ?

 Ah ben là, ranavoir avec le schmilblick, mais c'était bien mignon l'atelier nids d'oiseaux qu'on a fait pendant le camp avec les bilous. Pour une idée de la taille, retournez voir la photo d'ensemble, juste au dessus :-p.

Et là, les puristes auront reconnu… Le chouette kit de printemps ! Youhou ! J'ai bien fait de zapper la version d'été, moi. Mais c'est commencé pour de vrai. Le pochon zippé au crochet. Je granite tout plein, j'ai déjà fait les 4 triangles et 4 carrés. Plus que 5 carrés, ça va vite finalement. Et c'est rigolo à faire !! Demain une photo du rendu final (enfin j'espère…).



Et chez vous, l'été il ressemble à quoi ?

C'est un garçon !

Après de longues semaines de procrastination et d'autres choses urgentes à traiter (non mais il y a toujours une bonne raison pour ne pas faire les choses, hein…), je me suis coup-de-pied-au-cul-tée pour me remettre à la production.

Il faut reconnaître que la perspective d'un marché en août avec 3 poupées en stock, et comme un petit voyage familial la semaine prochaine, m'a légèrement boostée. Si je ne veux pas que mon stand ressemble à, euh, rien, il faut quand-même s'y mettre.



En plus le père des enfants a gentiment proposé de les prendre ce mercredi alors que normalement on est en "mois de juillet chez môman", du coup les courses de ce matin sont faites, et j'ai du TEMPS pour avancer sur la boutique cet après-midi (en vrai pas tant que ça, évidemment, je suis bénévole à la ludothèque de la ville, et ma copine gérante m'a appelée à l'aide pour mettre à jour le catalogue des jeux. Mon après-midi va en prendre un coup…).



Et donc, c'est un garçon !

 Il est beau, il est black, il est tout nu et pas encore terminé, mais on va dire que le plus dur est fait. Il aura une jolie salopette (version 8 au moins, j'ai arrêté de faire le compte, mais je vais bien trouver une coupe qui me plaise, non mais !), et un chouette sourire ravageur, évidemment. Ne ratez pas son entrée en scène (sur ce blog, euh, bientôt !).


Allez, et comme vous êtes des lecteurs adorables qui me pardonnez toutes mes absence de mère déborded, je vous montre quelques petites photos de ma semaine parisienne avec ma fifille à moi. C'était bieeeeen !

First step : La tour Eiffel évidemment !
 
(soupir) Bientôt 9 ans.

Au détour des rues, les surprises parisiennes.

Nos mots d'amour dans le sable du jardin des Tuileries.



Versailles et les arbres de Giuseppe Penone.


À tout bientôt donc, forcé, obligé.

Profitez bien du soleil les gens !

Du Rififi dans la boutique…

Mercredi sont partis Maya et Daniel rejoindre une petite maman qui se trouve grande sœur de jumelles. Espérons que mes poupées seront pour elle un bel outil d'expression et de vécu dans un sacré bouleversement familial !

Et pas plus tard qu'aujourd'hui, Chloé a pris la poudre d'escampette, en compagnie d'un ami bien décidé à lui présenter sa petite filleule.

Bon, ça commence à faire vide, tout ça, il va falloir reprendre les choses en main !



Je pars ce dimanche pour une semaine à Paris en tête à tête avec ma grande fille chérie. C'est pas le bon chemin vers la machine à coudre, mais je ferai mon possible en revenant pour essayer de coudre des poupées : comme je compte bien faire un marché artisanal en août en Chartreuse, il va falloir du monde sur l'étalage !



Je vous souhaite un beau début de juillet. Je ne sais pas si on aura vraiment un été tel qu'on l'entend, mais il paraît qu'on se prépare un été indien torride… Les maillots de bain serviront en novembre après tout !

Enfin quelque chose !

C'est assez difficile d'expliquer le silence sur ce blog... La fin d'année et ses multiples engagements de fin d'année, certainement, y est pour quelque chose. La mort de mes deux grands parents à un mois d'intervalle (pas la peine de vous confondre en condoléances, ils étaient vraiment très très prêts pour ça, et nous aussi…), n'est pas à négliger. Un peu de lassitude, de fatigue, quoi d'autre ?

Des projets nouveaux, si. Des projets qui me prennent pas mal d'énergie créatrice, il ne reste plus grand chose à mettre sous le pied de la machine à coudre, c'est certain. Je vous en parlerai plus à fond quand les choses se concrétiseront, normalement à l'automne prochain.



Et donc aujourd'hui, j'ai cru que je ne la toucherai pas, ma machine. Parce que je m'étais justement dit : allez ! aujourd'hui on y retourne ! et que je me connais bien, dans ces cas-là il y a toujours un milliard de choses impromptues qui se dressent entre moi et la réalisation de mon projet. Ça n'a pas loupé, il fallait faire du rangement et du ménage, c'était indispensable, et changer des draps, bah bah bah… Je souriais un peu en pensant à ma détermination minée par le "tant à faire".

Et puis, et puis, comme d'habitude aussi, je me suis trouvé d'autres envies passagères : tiens ! cet album des photos de mon bilou entre 0 et 1 an. Les deux grands ont le leur depuis belle lurette, les photos ont été chargées sur le site depuis longtemps aussi, reste à le mettre en page, ce n'est pas si difficile, et je serai tellement contente de l'avoir fait après… À nouveau du délai entre la machine et moi.


Mais finalement ce dimanche était plein d'heures libres. Ce n'est pas toujours le cas, même quand je n'ai pas les enfants comme aujourd'hui. Il y a des dimanches où on se demande où sont passées les heures qu'on avait à soi. Mais là, non. Il y avait encore du temps une fois expédiés le ménage et l'album photo, et j'ai remonté mes manches !


Alors évidemment ce n'est pas des poupées, ça serait trop beau. ce n'est même pas de la garde-robe, pourtant j'ai un peu de stock à recoudre après mon dernier marché. C'est du racommodage. Pas tant glop, hein ?

J'ai essayé pas mal de trucs en matière de racommodage de pantalons de garçons entre 4 et 7 ans. Le dernier truc en date était l'idée de ma copine Sophie : coller purement et simplement les genouillères aux pantalons. Et pour tout dire, le résultat est finalement assez décevant, on en a convenu toutes les deux. Après deux lavages, la colle perd de son efficacité, et tout est à recommencer.


Du coup je vous livre mon truc à moi. C'est plus long, certes, mais ça fait ses preuves, et ça ne nécessite pas de découdre toute la hauteur de la jambe pour placer la pièce…

D'abord je prépare ma pièce : tissu uni ou non, avec appliqué ou non. La partie qui sera sur le pantalon doit être rectangulaire, et suffisamment grand pour couvrir le (ou les… sans commentaire) trou(s).
Avant de poser quoi que ce soit sur le pantalon, je surjette un coup tout le tour de ma pièce. Sans surjeteuse, un surfilage au point zig-zag fait l'affaire.
Puis j'encolle ma pièce sur le dos, et je la fixe sur mon pantalon au fer à repasser.
(en fait, jusque là sensiblement la même démarche que chez Sophie, sauf que ma pière doit être rectangulaire pour bien tenir à la fin).

Enfin, j'enfile la jambe du pantalon dans le bras libre de ma machine et je couds uniquement sur le haut et le bas de la pièce. Elle est maintenue en place, et on se fiche de savoir si elle est fixée sur les côtés ou non. Ça ne se voit pas, ou ça se voit (quand la pièce est très grande, hem), mais ça fait son genre en fait. Et en tout cas ça tient super bien, et ça dure ! Youpi !

Voilà les trois pantalons du jour (je n'avais absolument pas anticipé l'idée de vous en faire un tuto, du coup je n'ai aucune photo des étapes, mais je pense que la description est suffisamment claire, non ?) :


Appliqué d'étoiles sur lin gris surjeté de noir. Je ne crois même pas avoir encollé la pièce avant de l'avoir cousue sur celui-là.


 Appliqué mouton sur tissu uni bleu surjeté jaune, le tout collé avant d'être cousu.


À gauche l'ancienne pièce juste collée. J'ai ajouté deux longueur de couture ce soir pour maintenir l'ensemble, mais ça reste un peu bof. À droite j'ai viré ma pièce collée qui ne tenait pas du tout et j'ai remis une pièce par dessus les mille trous de cette jambe. Les dinos ont la classe !



Bon. C'est pas un retour extra niveau poupées, mais pas non plus un Nième message tout vide : je progresse ?
À la prochaine tout le monde !

Oh là là je vous délaisse !

Ce blog comment à se remplir de toiles d'araignées...
La gestion quotidienne étant ce qu'elle est en ce moment, il est vrai que même la machine à coudre prend la poussière (ceci expliquant donc cela...).

Bon, très très vite pour vous annoncer que malgré le temps maussade, je serai aujourd'hui toute la journée aux Journées du Fait-Main à Chambéry (Carré Curial). Même pas peur de la pluie, envie de retrouver d'autres créateurs-trices de talent, nous on va passer une bonne journée ! Venez nous voir si vous avez les yeux qui se croisent à force de rester tout plantés devant votre ordi ;^)



(et pour ce qui est de la couture, je vous signale que j'ai réussi à coudre... 3 nouvelles couches pour poupées cette semaine. Yeah ! Ça c'est de la production de masse ! Et bon, par contre je n'ai pas trouvé le temps de les prendre en photo, évidemment, faut pas trop demander non plus(quand je vous dis que je suis débordée !)).




Message printanier

Comme ils annoncent de nouveau le froid et les intempéries pour la fin de semaine, je mets ici une bonne tranche d'été de printemps (non mais attendez, on passe de 8°C à 30°C en une semaine, j'y pige que pouic moi...), comme ça au moins mon blog aura eu sa part du gâteau aussi.

Je suis partie pour photographier les poupettes dans la nature, mais j'ai un peu dévié de sujet au final... C'était trop tentant, tout ce vert et ce bleu. Et je vous en mets une avalanche, parce que bon, vous le méritez aussi, hein ! ce printemps...



 Marion fait sa belle dans les herbes folles du chemin...


Les bourgeons s'éclatent !



Sacha grimpe carrément à l'arbre. Pourtant a priori c'est pas trop son truc les acrobaties. Il est plutôt rêveur, lui...



C'est pas dégueu chez moi quand-même... =^^= (vue directe sur le massif des Bauges, celui qui est tout plissé et qui remplit les manuels de géographie pour expliquer la formation des montagnes par choc de plaques, si, si, vous vous souvenez de cette leçon, je vous assure !)

Toujours fan des arbres. On ne se refait pas !

Hugo aussi grimpe aux arbres, mais lui bizarrement ça ne m'étonne pas du tout !



Le paradis des mangeurs d'ail des ours. Tout le vert de cette photo n'est que plante arômatique de ce genre... Doit y en avoir qualques kilos !

Chloé reste assise dans l'herbe, bien sagement, et ça aussi ça ne m'étonne pas d'elle ! Elle aimerait bien bronzer, la minette, mais je crains que sa peau de rousse ne soit un frein à ce beau projet... Vous noterez tout de même qu'elle a pris du rose aux joues !

Même quand le soleil n'y est plus ça rend bien les couleurs du printemps !

Ah, on est rentrés à la maison. Le soleil est derrière la montagne, les photos sont à nouveau toutes grises, mais voilà ma choupette qui découvre sa Feliz !

Et moi qui découvre avec soulagement que la robe lui va comme un gant (certaines filles de la blogo font la robe sans marges de couture dans la taille choisie parce que ça taille large. Moi j'ai mesuré ma fille et décalqué le patron en prenant la largeur d'un 116 et la hauteur d'un 122, et ça tombe bien sur ma brindille de fille).

Et en vrai elle tourne !




Allez, je file me coucher ! Figurez-vous que ma fille a décidé qu'elle voulait aller à l'école l'an prochain (oui, pour ceux qui ne suivent pas dans le fond, mes enfants sont instruits en famille, et donc l'école, ben on n'y va pas...). Ce qui implique de nous rependuler sur un rythme un peu plus d'aplomb (réveil à 8 h 30 pour l'instant, faut pas non plus aller trop vite, hein :-p), et de se mettre au boulot parce que le programme, mes braves gens, on n'y a encore jamais touché, nous ! Oui, le programme n'est pas une obligation légale. il est d'ailleurs tout à fait arbitraire. Et mon programme à moi n'implique rien de ces exercices fastidieux et pour beaucoup relativement inutiles à la vie en société (le premier qui me soutient que la connaissance des compléments du nom dans la phrase lui est utile au quotidien et qui n'est pas instit ou orthophoniste (non parce que sinon évidemment...), je lui tire mon chapeau. Personnellement je suis orthophoniste, et je utilise absolument jamais cette connaissance, ni dans mon boulot, ni dans ma vie quotidienne, merci...).

Fermons cette parenthèse familiale, et à tout bientôt !